07 mars 2012

Slaptitude

En français, on pourrait traduire ça approximativement par "coup de mou" mais bon, je ne suis pas là pour vous enseigner le belge.

Donc, ce n'est pas que je manque d'idées, il m'en vient des dizaines par jour, mais je n'ai pas le courage de transformer l'essai. C'est bête, mais c'est comme ça. Parfois, je vais jusqu'à taper quelques mots que j'enregistre sous forme de brouillon et ça en reste là. Si si ! D'ailleurs je vous en donne les titres en remontant le temps :

Ah, les chats !
Chienne de vie
Un monde fou, fou, fou !
J'aime pas trop avoir raison
Pédagogue
Quand j'étais boniche

Bref, c'est la torpeur, le nervous breackdown, le burnout, comme eût  dit Bernard Blier.

(Petite digression : quand je tape "Bernard" dans g**gle, devinez qui apparaît en tête de liste des suggestions ? Ce grand ,  cet immense entarté de BHL. Faudra que je dise un mot sur mes préférences au tigre de mon moteur de recherche).

Malgré mon état pénible, je vais quand même faire un effort pour vous parler d'hier.

Dans un élan de bonne humeur, je m'étais abonné à un "bouquet musical" chez mon télédistributeur. J'espérais ainsi me goinfrer de musique classique sur Mezzo. Mais le machin est assez répétitif et à la six ou septième apparition de Claudio Abado, je déclare forfait.

Dans le même bouquet figure une chaîne appelée Melody, spécialisée dans la rediffusion de machins des années cinquante à quatre-vingt. Mon épouse adore.

Si bien que lorsque j'éteins mon ordinateur et que je vais me coucher, je passe sur cette chaîne pour lui permettre de se délecter de Boney M, Cloclo, Abba et autres Dick Rivers ou Schmolz.

J'ai donc accompli ce même rituel hier. Mais là, stupeur, je tombe sur une émission de 1976 où Jacques Chancel recevait Jean Ferrat. Du coup je suis resté éveillé une bonne heure de plus. Ce n'est pas ça qui va arranger ma slaptitude !

Par contre, ça pourrait bien aider côté inspiration...


JeanFerrat


Posté par Walrus à 11:30 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , ,


14 février 2012

Quand j'étais boy-scout

Dans l'unité où mes enfants étaient louveteaux, on organise une fête. Mon épouse et moi y assistons en parents consciencieux. J'y fais quelques photos dont je réalise un album que je remets à la cheftaine de Meute en lui déclarant que tout cela m'avait rappelé le temps heureux où j'étais moi-même "chez les scouts" .

Elle me dit "Nous cherchons un Chef d'Unité, le nôtre n'a repris le poste que par interim et voudrait quitter le mouvement, ça vous intéresse ?".

Tenté par la proposition, je consulte mon épouse. "Tu fais comme tu veux" me dit-elle "Mais je ne m'en mêlerai pas, je ne connais rien au scoutisme".

Je rencontre donc celui qui allait devenir mon prédécesseur, puis tout le staff d'Unité, pose ma candidature et suis élu Chef d'Unité (aujourd'hui on dit Responsable d'Unité, sans doute de mon temps étions nous tous des irresponsables et on a jugé bon de préciser les choses).

Au bout de quelques mois, notre maison (un appartement en fait) tient porte et table ouvertes. Et qui cette belle jeunesse vient-elle consulter, suivant le confesseur comme un chiot de la cuisine à la salle à manger et inversément ?

Mon épouse ! Celle qui ne se mêlerait jamais de rien, mais dont le sens du contact social, la chaleur humaine et le solide bon sens font merveille au milieu de ces grands ados et jeunes adultes.

Ils l'adorent, malgré qu'elle ne se gêne jamais pour leur dire leurs quatre vérités, ces choses qu'ils tentent de se cacher si soigneusement, ces choses qui, lorsque c'est moi qui les évoque, leur font tirer la gueule...

Et il ne s'y trompent pas. Un soir, lors de ma visite de leur camp en Haute Savoie, le staff de la troupe des Eclaireuses décide de faire don d'un totem à cette étrangère au mouvement.

Elles l'ont baptisée "Mangouste" (vous savez cette bestiole qui s'attaque aux cobras) et pour qualificatif lui ont attribué "droit au but", acquis bien évidemment !

Il y a plus de trente ans de cela et aujourd'hui, sur Facebook ou IRL, les échanges continuent entre ma femme et mon ex-staff. Et c'est pareil pour ma famille et mes ex-collègues.

Elle est pas belle la vie ?

Scan017Tentative de prise de vue pour couverture de programme de bal d'Unité


Posté par Walrus à 10:30 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : ,

08 février 2012

L'aventure c'est l'aventure !

 

En voiture, j'écoute la radio.

Sur mon ancien blog, cette écoute était souvent la source de "billets d'humeur".

Hier Jean-Pierre Hautier interviewait François Ceresa à propos de son livre "Le Roman des Aventuriers".

Émaillant leurs propos d'épisodes incroyables de la vie de quelques aventuriers dont l'étonnant Errol Flynn (vous saviez, vous qu'il était australien ?), ils en venaient à la question suivante :

"Et aujourd'hui, y a-t-il encore des aventuriers ?"

Et c'est là que ça m'est venu :

Comment un monde qui érige en philosophie d'existence le sacro-saint "principe de précaution" pourrait-il encore produire le moindre aventurier ?

Hein ?

Dites-moi...

 

Errol Flynn


 

Posté par Walrus à 11:15 - - Commentaires [52] - Permalien [#]

23 janvier 2012

C'est bon que c'est pour MAP

 

Celle-ci, c'était il y a deux mois :

Hof te Bever

 

Et cette autre, à Noël :

Bande


Posté par Walrus à 14:16 - Commentaires [36] - Permalien [#]

20 janvier 2012

Qui qui parlait culture ?

Cette année nous est venue aux oreilles une nouvelle étonnante : dans notre bonne ville, les habitants de plus de soixante ans peuvent recevoir deux places de théâtre gratuites. Charmante attention, non ?

En bon béotien, je n'ai pas réagi à l'offre. Mon épouse, elle, a choisi deux théâtres parmi les cinq proposés.

Là où elle a été surprise, c'est que si le premier lui a effectivement offert une place pour une représentation (Cyrano de Bergerac en l'occurrence), l'autre lui a en réalité fourni une sélection de sept de ses spectacles.

Voilà pourquoi je suis seul ce soir : Madame est au théâtre.

Enfin, seul... y a le chien quand même, lui aussi s'en fout de la scène !

Câline


Posté par Walrus à 20:00 - - Commentaires [32] - Permalien [#]


31 décembre 2011

Pour Lise

 

... et aussi pour vous tous que j'ai rencontrés sur la toile
tissée des fils de l'amitié.

Avec tous mes vœux et, surtout, ma profonde gratitude.


 


Posté par Walrus à 12:15 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags :

29 décembre 2011

Apologies

Ce soir la deuxième chaîne télé francophone de mon pays dégradé par Standard and Poors, et pas seulement par eux, tout se déglingue ici sans qu'il soit besoin de faire appel aux Amerloques pour constater la chose,  cette chaîne donc, nous propose "Gaga by Gaultier".

Je n'ai pas l'intention de regarder cette émission, mais sa programmation m'a valu, pour la première fois de ma vie, ce matin dans ma voiture, d'entendre chanter Lady Gaga.

Elle interprétait en duo avec Tony Bennett "The lady is a tramp"

 

 

En raison du battage incessant qui entoure la fameuse Lady, je ne m'étais jamais intéressé à elle et j'avais même tendance à la traiter avec le mépris que je réserve habituellement aux supporters de foot. C'est vous dire !

La découverte de sa voix ne va pas me transformer en Little Monster, mais je suis obligé de reconnaître que la bougresse en a, de la voix. Raison pour laquelle je lui fait mes excuses pour l'avoir aussi longtemps snobée, même si son scat est encore un peu primaire comparé à celui d'Ella.


Posté par Walrus à 18:15 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

28 décembre 2011

JdJ 27

Cela fait maintenant plus d'un an que je ne vous ai pas conviés à vous adonner au petit jeu de Janeczka.

Le règlement se trouve ici.

Comme vous avez sans doute perdu la main, je vous en ai choisi un facile. Enfin, choisi... j'ai pas dû beaucoup me fouler : c'est celui que je suis en train de lire !

jdj27-1

Vous  avez déjà trouvé ? Cela ne m'étonne pas.

Remarquez que si j'avais choisi le bouquin précédent, vous n'auriez pas eu beaucoup plus de mal, il s'agissait de "Un Homme" de Philippe Roth.

Ce que j'en pense ? Exactement la même chose que Shakespeare : Beaucoup de bruit pour rien ! (titre original : Much ado about Nothing)

Ah, Shakespeare ! J'y pensais l'autre jour suite à une remarque d'Adrienne à propos de cet autre jeu où l'on vous demande quel(s) livre(s) vous emporteriez si vous deviez finir vos jours sur une île déserte.

Pas besoin de livre ! Une réplique du grand Will suffit :

Life's but a walking shadow, a poor player
That struts and frets his hour upon the stage
And then is heard no more: it is a tale
Told by an idiot, full of sound and fury,
Signifying nothing.

(Macbeth acte V scène V 26-30)

Roth a pris tout un livre pour me dire la même chose, mais bon, ça va, lire j'ai que ça à faire ;o)

 

Edit du 29 décembre 2011


Berthoise et Adrienne ont trouvé. Comme convenu, elles gagnent ma profonde considération (laquelle leur était de toute manière largement acquise depuis longtemps).

Je vous montre donc la chose.

jdj27-2


Posté par Walrus à 18:16 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags :

05 décembre 2011

Va falloir faire quelque chose

Je viens de compter les entrées "blog" figurant dans mon compte Google Reader.

J'en suis à nonante-huit en omettant les flux de commentaires. Je vous concède que tous leurs auteurs ne sont pas toujours très actifs, mais...

Ça a des conséquences fâcheuses :

  • je passe le plus clair de mon temps à lire des blogs
  • je n'ai plus le temps d'écrire dans le mien
  • je ne lis (presque) plus de bouquins
  • mon épouse me demande, l'air suspicieux, à qui j'écris toute la journée
  • faute d'exercice, quand je monte quatre marches j'ai les jambes lourdes
  • j'ai le canal carpien embouteillé

Comment diable en suis-je arrivé là ?

Bien sûr je connais la réponse (et vous la devinez, j'imagine). Ce qui me navre c'est que j'ai gravement péché par manque de rigueur documentaire (moi, un ex auditeur ISO 9001 !) : je n'ai pas établi de carte de liens ni de base de données :

  • qui a commencé ?
  • qui m'a conduit chez qui ?
  • quel degré d'intérêt présente chacun des blogs ainsi découverts ?
  • quelle représentation me fais-je de chaque blogueur à travers sa production ?
  • ceux que j'ai rencontrés "IRL" correspondaient-ils à cette image ?

Un truc du genre ci-dessous, avec un lien vers un dossier pour chaque pseudo (cliquez pas comme des dingues, j'ai pas encore mis les liens !) :

 

Réseau

 

Bon, ben y a pas à tergiverser :

J'efface tout et je recommence !


 

Posté par Walrus à 11:00 - - Commentaires [85] - Permalien [#]

25 novembre 2011

Coïncidence

Tout ça, c'est la faute d'Adrienne !

C'est elle qui m'a amené à suivre le blog de Margotte. Ce matin donc, en lisant un billet de cette dernière consacré à "L'Atelier Noir" d'Annie Ernaux, je me posais une question : "Mais où Margotte va-t-elle donc chercher le temps de lire autant de bouquins ?"

Et moi, quand je me pose des questions, je cherche des réponses, j'échafaude des hypothèses : elle doit avoir une profession liée à la littérature ou au monde de l'édition (ou elle est simplement une riche dilettante, en plus d'une riche nature).

Pour vérifier cela, j'ai pensé que, peut-être, dans la colonne droite de son blog, figurerait un lien, comme il s'en trouve souvent, vers une page de présentation de l'auteur(e). J'ai donc parcouru la dite colonne de haut en bas...  en vain.

Ce faisant, je suis parvenu au bas de la page courante et là, ô stupeur (mais pas de tremblements), j'ai découvert, succédant à un énorme blanc dans la colonne principale, cette photo :

Margotte

Déjà vu !

Mais où ?

(Ça, c'est un de mes jeux anti-Alzheimer favoris)

J'ai trouvé assez vite : La Rochelle, 20 octobre 2005, quatorze heures trente-neuf... ouais, la date et l'heure viennent des propriétés du fichier jpeg, faut pas rêver non plus !

Une œuvre en bronze de Bruce Krebs scellée dans le soubassement d'un mur entre l'extrémité de la rue des deux Moulins et l'écluse mettant le pipi d'eau (sale) sortant du Parc en communication avec l'Atlantique (ou le Pertuis d'Antioche, c'est comme il vous plaira).

Comme vous semblez apprécier les machins qui défilent, je vous en colle un autre, preuve de cette coïncidence :

 

Quant au mystère Margotte, il reste entier... Mais finalement, n'est-ce pas mieux ainsi ?

 

Sérieusement, je crois qu'elle est dans l'enseignement, vu qu'elle participe à l'action contre le dénu(d)ement de l'école  ;o)
Ou alors, elle est vachement concernée par l'avenir de l'éducation simplement parce qu'elle est une fille bien, et le mystère perdure.


Posté par Walrus à 12:15 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :