Rassurez-vous, je ne vais pas vous parler de l'oratorio de Franz Joseph Haydn (Hoboken XXI - 2). Ça, c'est une interprétation artistique...

Dans les faits, c'est beaucoup plus obscur et déprimant car, je dois bien l'admettre : je ne me souviens pas du moment où j'ai créé le monde, de l'instant où c'est passé de rien à quelque chose.

Seul point commun : ça ne s'est pas fait en un jour !

J'ai beau me creuser la mémoire, rien avant ma plus ancienne image : celle d'une femme se penchant sur moi. Et encore, je fabule, j'amplifie : l'image se résume à quelques grosses perles d'un collier. Après cela plus rien.

Plus rien avant cette seule image de la première adresse où j'ai vécu : une pièce sombre où un poêle répand une chaleur bienfaisante et une lueur rouge éclairant des jouets disposés au sol devant lui. Et, peut-être, dans la maison voisine (celle de Madame Chérie) une garniture de bureau en marbre vert et noir, mais là, il y a un doute : j'ai continué à fréquenter l'endroit longtemps encore après avoir déménagé.

Bref, peu de souvenirs des débuts du monde...

Quoi ?

Consulter un hypnotiseur ?

Et pourquoi pas un psy tant que vous y êtes !