26 février 2017

Comptages

 

Je sais qu'on va le savoir que nous sommes dans un hôtel de la Côte d'Opale, mais bon, c'est notre anniversaire de mariage et vous connaissez mon épouse !

Comment, non ?

Eh bien tant pis pour vous !

Nous étions venus au même endroit à la même époque il y a deux ans.

Rien n'a changé depuis, en dehors des prix et du fait que les chiens sont désormais interdits dans la salle des petits-déjeuners. Je suis donc obligé d'aller enfermer le nôtre dans la voiture pendant la durée de notre repas, ce qui me donne l'occasion de traverser le parking de l'hôtel, de reluquer les immatriculation des véhicules présents et de dresser le constat suivant :

stat

Les Keis sont les Néerlandais (ils se reconnaissent au débordement de leur plateau de petit-déjeuner)

Les British semblent se foutre du Brexit

Les Belges sont pour la plupart Flamands

Les Français brillent par leur absence

Ceux des politiciens locaux qui, dans leur splendide isolationnisme, comptent sur la consommation intérieure pour relever l'économie française, n'ont pas fini de se faire des cheveux !

 

P.S. : J'ai même dégoté un Angliche déterminé à échapper au Brexit, mais ça, c'est une autre histoire.

P1080777


Posté par Walrus à 10:16 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 février 2016

British exit !

J'adore la Grande-Bretagne. Et même les Britanniques. Bon, des Irlandais je n'en ai pas rencontrés sur place, mais à Bruxelles, La Rochelle et Toulouse, oui, et de toute manière, je fais confiance à l'Adrienne.

J'aime tellement la Grand-Bretagne que nous sommes allés pour nos vacances :

  • une fois dans le Somerset (à Porlock)
  • une fois au Pays de Galles  (Saint-Davids et Llandrillo)
  • une fois dans le Devon (Ilfracombe)
  • une fois dans le Norfolk (Sea Palling)
  • une fois en Ecosse (Edinburgh)
  • et je ne sais plus combien de fois (8, 9 ?) dans le Suffolk (Aldeburgh)

J'y suis aussi allé pour le boulot aux temps joyeux de la furia irlandaise, quand on se faisait fouiller trois fois de suite à Heathrow en passant du terminal international à celui des lignes intérieures. J'ai ainsi connu Manchester, Widness, Liverpool, Warrington (la capitale anglaise du jeu à XIII). J'ai même parcouru à minuit (et forcément à pied) le chemin de ronde courant sur les murailles de Chester.

Je connais bien les Britanniques et tout particulièrement les Anglais, raison pour laquelle rien ne m'étonne de leur part car eux non plus ne s'étonnent de rien (essayez d'en surprendre un, vous allez voir !)

Une fois ils m'ont surpris : quand ils ont accepté d'entrer dans l'Union Européenne (en y posant la pointe d'un orteil prudent). C'est vous dire si le fait qu'ils veuillent retirer cet orteil de notre eau trop froide à leur goût ne m'épate pas. C'est tout à fait eux ça : négocier des facilités supplémentaires pour ne pas sortir d'un truc où ils ne sont même jamais entrés ! Quels diplomates, vingt dieux !

Mais ça ne change rien : je les adore, je vous dis !

Ceux qui m'énervent, ce sont ceux qui acceptent de discuter. Ils veulent retourner à leur "splendid isolation" ? Qu'ils y retournent, parce que si, par impossible, ils décident de rester, auréolés de leur "exception culturelle". Je vois d'ici l'Europe de demain, une Europe où tout le monde aura les mêmes principes, sauf :

  • les Polonais qui criminaliseront le blasphème
  • les Hongrois qui banniront les homosexuels
  • les Néerlandais qui n'autoriseront que les fromages à pâte dure
  • les Irlandais qui interdiront les divorces
  • les Autrichiens qui rétabliront la peine de mort
  • les Monégasques qui s'entoureront de barbelés
  • les Italiens qui légaliseront la Mafia
  • les Belges qui imposeront la nourriture halal

Je vous laisse imaginer la suite, je commence à fatiguer, faut dire que je manque d'entraînement côté écriture, d'autant que je tape d'un doigt de la main gauche (comme un vulgaire Ravel) parce que la chienne dort sur mes genous (nouvelle orthographe) la tête nichée au creux de mon bras droit et si je bouge, elle grogne.


Posté par Walrus à 12:46 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,