Cinq heures cinquante-neuf, le radio-réveil (ou le réveil-radio) lance ses premiers décibels à l'assaut de mon oreille (droite, l'autre est enfouie dans le creux de l'oreiller).

Une gamine me menace d'une grenade dissimulée sous son sein (elle ne dit pas lequel).

C'est dingue ça, mais c'est qu'elle y croit vraiment à son tatouage !

Même pas peur !