À peine (probablement) élu à ce poste, le nouveau président de la RDC (j'ose pas l'écrire en entier, parce que côté "démocratique", même chez nous c'est mieux, c'est vous dire...) fait part au monde ébloui de l'essentiel de sa future politique pour le redressement de son pays :

Ramener au pays la dépouille de son père (actuellement au frigo chez nous) et lui offrir des funérailles nationales !

Voilà qui va vachement faire avancer le schmilblick !