C'est sous ce titre accrocheur que la RTBF publie sur son site un billet faisant référence à un article paru dans la célèbre revue scientifique "Nature".

Si vous creusez un peu sous cet emballage, vous vous apercevrez qu'il n'est pas du tout question de la disparition de notre planète (n'en déplaise au calendrier maya) mais du risque d'une modification drastique de sa biosphère, comme le mentionne, très clairement lui, le titre de l'article référencé :

Approaching a state shift in Earth’s biosphere

Ils m'énervent avec leurs titres prétendûment chocs autant qu'approximatifs, pour ne pas dire trompeurs.

Remarquez que pour notre race, le résultat serait le même dans les deux hypothèses : bye bye !

Mais bon, je ne parle que d'honnêteté intellectuelle dans le travail journalistique, pas de notre avenir à nous, poussières d'étoiles peut-être, mais microbes insignifiants quand même ("Much ado about nothing", comme eût dit le grand Will...).

terre